L’été, c’est fait pour jouer!

Catégorie(s): Du sens aux Études

Par Josée Lambert-Chan, Directrice service de mesure et évaluation.

 

Lorsqu’on est un enfant de 10 ou 11 ans, l’été c’est fait pour s’amuser en famille et entre amis, faire du vélo, nager, lire, apprendre à cuisiner, participer à un camp de vacances et découvrir ainsi de nouveaux intérêts. L’été, on fait de l’espace dans l’agenda, ne serait-ce que pour respirer un peu. Dès les premiers jours de chaleur, on rêve à des projets qui nous amènent ailleurs que dans des cahiers de préparation aux examens.

Si tôt la cinquième année terminée, certains enfants sont déjà sur le bloc de départ pour de l’entraînement aux examens d’admission. Mais est-ce vraiment nécessaire? Parce qu’elle risque de maquiller la réalité, une trop grande préparation peut nuire à la réussite. Elle peut également contribuer à augmenter le stress chez l’enfant et lui faire perdre ses moyens le jour des examens. Rappelons que les examens d’admission servent à mieux connaître les futurs élèves, et ainsi, contribuer au développement de leur plein potentiel.

Depuis un certain temps déjà, la question des examens d’admission est soumise à la pression des médias et des parents, ce qui a donné naissance à une véritable industrie de « préparation aux examens d’admission ». Cette industrie poursuit sa croissance depuis une dizaine d’années et profite de l’inquiétude parentale pour offrir toute une gamme de produits associés à la réussite de ces examens. Mais attention! La prudence s’impose. Ici comme ailleurs, la modération a bien meilleur goût!

Tous les parents veulent le meilleur pour leur enfant. Tous souhaitent que leur garçon ou leur fille réussisse aux examens d’entrée afin d’accéder au programme pédagogique qui l’intéresse, et ce, dans l’école de leur choix. Toutefois, si l’objectif de tous les parents est le même, la préparation aux examens d’entrée diffère d’un enfant à un autre; non seulement selon ses besoins, mais aussi selon la confiance qu’ont ses parents dans sa capacité à réussir.

Inciter l’enfant à faire de l’exercice physique et lui apprendre à se détendre sont des choses simples qui peuvent l’amener naturellement à faire de son mieux le matin des examens. De plus, une attitude positive est sans doute la meilleure bougie d’allumage et aussi la plus facile à mettre en application au quotidien. Et finalement… n’est-ce pas là la meilleure des préparations?

Profitons de l’été, car l’été, c’est fait pour jouer!