7 précieux conseils

Catégorie(s): Du sens aux Études

7 précieux conseils pour préparer votre enfant aux examens d’admission en première secondaire!

1. DISCUTEZ OUVERTEMENT AVEC VOTRE ENFANT DE VOTRE CHOIX D’ÉCOLES

Ce choix est un vrai travail d’équipe. Vous savez ce qui est le mieux pour votre enfant, et lui sait ce qui l’intéresse. Par conséquent, discutez-en, partagez votre réflexion et vos préférences, et assurez-vous qu’il possède une réelle motivation pour les écoles retenues.

2. SOYEZ SOLIDAIRES ENTRE PARENTS!

La cohérence de votre discours parental représente le premier pas dans la bonne direction pour rassurer votre enfant et l’aider à bâtir son estime de soi. La solidarité entre parents permet d’éviter les situations ambiguës qui risquent de faire perdre confiance à votre enfant.

3. RÉVISEZ AU BESOIN!

La pression exercée par les médias sur tout ce qui touche les examens a donné naissance à une véritable industrie de « préparation aux examens d’admission ». Elle profite de l’inquiétude parentale pour offrir toute une gamme de produits associés à la réussite de ces examens.

Si votre enfant a complété sa 5e année primaire, il est fin prêt aux examens! Toutefois, si vous le jugez nécessaire, vous pouvez réviser les acquis en français et en mathématique du primaire, principalement les notions suivantes :
• Mathématique : opérations, nombres décimaux, fractions, mesures d’angles, d’aires et de volumes.
• Français : conjugaison, orthographe d’usage, grammaire de la phrase, stratégies de lecture, vocabulaire, ponctuation.
Les examens d’admission portent également sur les habiletés logiques, l’observation, le raisonnement. Aucune révision n’est nécessaire.

Attention! Une trop grande préparation pourrait nuire à la réussite! Elle pourrait même malheureusement contribuer à augmenter le stress chez votre enfant et lui faire perdre ses moyens le jour des examens.

4. ADOPTEZ UNE ATTITUDE POSITIVE!

Une telle attitude a fait ses preuves. Jumelée au renforcement positif, elle favorise le développement de la confiance chez votre enfant tout en lui transmettant le goût de la réussite. C’est la meilleure bougie d’allumage et aussi la plus facile à mettre en application au quotidien. Les enfants heureux offrent le meilleur d’eux-mêmes par pur plaisir. De façon plus précise, voici quelques suggestions qui pourraient vous aider :

• Gérez le climat avant les examens et le jour même :

i. Montrez à votre enfant votre confiance en ses moyens et ses capacités.
ii. Évitez-lui les petits tracas quotidiens susceptibles de détourner son attention.
iii. Convenez d’un horaire pour l’heure du coucher les jours précédant les examens.
iv. Adoptez une alimentation saine afin d’accroître sa concentration.
v. Assurez-vous qu’il joue dehors et s’active physiquement afin de diminuer sa nervosité.
vi. Partez suffisamment à l’avance le jour des examens pour faire face aux imprévus et éviter le stress.

• Gérez le climat après les examens :

i. Félicitez chaleureusement votre enfant immédiatement après les examens.
ii. Proposez-lui une activité spéciale qui pourrait lui faire plaisir et lui changer les idées.
iii. Rassurez-le sur le fait que ces examens ne sont pas la fin du monde et qu’il s’agit plutôt d’une option parmi d’autres.

5. FAMILIARISEZ VOTRE ENFANT AVEC LES EXAMENS À CHOIX DE RÉPONSES

Il est possible que votre enfant n’ait jamais fait l’expérience d’un examen à choix de réponses (ou à choix multiples). Si certains enfants en ont pris connaissance dans les magazines, pour la plupart, s’exercer à répondre à des questions à choix multiples est sans aucun doute très pertinent. L’enfant doit, en effet, développer des réflexes précis tels que celui de ne pas s’attarder sur une question dont il ignore la réponse et d’y revenir à la fin du test s’il lui reste du temps.

6. GÉREZ ADÉQUATEMENT UN REFUS

Il faut se rappeler l’importance des échanges fréquents avec votre enfant, de la solidarité parentale et d’un climat positif. Il est aussi primordial de réaliser que le fait de ne pas être sélectionné par une école ne signifie pas nécessairement que votre enfant a échoué aux examens. Le nombre de places est limité : donc, tous les élèves qui font une demande d’admission ne peuvent être admis.
Au cas où votre enfant ne serait pas sélectionné à la suite d’une session d’examens et pour le préparer à cette éventualité, il doit clairement comprendre que d’autres possibilités existent. C’est là que la réflexion effectuée au préalable avec votre enfant porte ses fruits. Vous avez d’autres possibilités et d’autres avantages que vous avez déterminés ensemble. De plus, rien ne vous empêche de réinscrire votre enfant l’année suivante aux examens d’admission de 2e secondaire, après avoir pris soin de préparer un plan d’études personnalisé s’il y a lieu.

7. RESTEZ À L’ÉCOUTE DE VOTRE ENFANT

En tout temps, écoutez votre enfant, laissez-le s’exprimer sur ses préférences et ses motivations et, surtout, travaillez en équipe! Ajoutez-y beaucoup d’amour et d’affection, pour son plus grand plaisir et le vôtre! Votre enfant est une personne unique. Et c’est vous qui connaissez le mieux la recette et les ingrédients qui conviennent à son équilibre et à son bien-être.